Les braséros les plus pratiques


Nombreux sont les braseros proposés sur le marché, rivalisant dans leur design et leurs fonctionnalités. Lequel choisir parmi tous ces modèles ? La première réponse est : choisissons les plus pratiques. Pendant l’hiver, on pourra utiliser le braséro pour se réchauffer , tandis qu’en été, il servira à faire des barbecues en famille ou entre amis.

Braseros d’intérieur les plus pratiques

En tout premier lieu, les braseros qui fonctionnent avec des combustibles respectant l’environnement sont à prioriser. Comme le braséro du Maroc, en cuivre, et qui fonctionne au bois. Monté sur trois pieds, il allie décoration et chauffage et il trouve sa place dans un coin de la pièce, sans détonner, grâce à son couvercle savamment et finement ouvragé.

On peut aussi choisir parmi les nombreux modèles que proposent les boutiques en ligne et il est préférable d’acheter les braseros qui n’encombrent pas et dont les fonctionnalités sont multiples. Et dans cette catégorie, le brasero Multi-fonctions de Figuine remporte le palmarès : il peut cuire les marrons, tout en cuisant les crêpes ou cuire des papillotes, tout en grillant des brochettes. Facile de rangement, il a sa place dans la cuisine.

Les Braseros les plus pratiquesBraseros d’extérieur les plus pratiques

Avec les nombreux modèles de brasero d’extérieurs, les plus pratiques figurent évidemment les braseros que l’on peut transporter partout. C’est ainsi que l’on optera pour les braseros qui permettent de rassembler en un seul endroit les aliments et ingrédients nécessaires à l’assaisonnement. Ce qui évitera bien sûr les va-et-vient en cuisine. A l’exemple de ceux qui sont montés sur chariot et fonctionnant au charbon avec une cuve en acier et vendus sur le site de cuisine plaisir.

Et si on se cantonne à sa fonction de chauffage, les braséros d’extérieur les plus pratiques sont ceux qui fonctionnent au bois, bûchettes ou charbon. Certains, plus design, allie aussi décoration et chauffage, très pratiques pour être entreposés à un endroit fixe, à l’exemple du brasero « Zen », alimenté par un feu de bois. La cuve centrale qui reçoit le feu est entourée de pierres, fournies avec le braséro, et qui maintiennent la chaleur, même après l’extinction du feu.

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *